A Şemdinli, il n’y a pas la mer (deniz yok) mais…

mariage du maire de Semdinli (photo anne guezengar)

« Semdinli’de deniz yok », nous a averti un policier d’un des nombreux postes de contrôle de la route entre Yüksekova et Semdinli (50 Km environ et au moins 5 postes de contrôle). Zut alors, qu’allions nous faire là bas?

Ce n’est pas bien grave, la région, à deux pas des frontières iranienne et irakienne est magnifique. Des superbes vallées et une petite ville verdoyante, connue pour l’abondance de ces fruits, la douceur de son miel … et sa librairie « Umut » (espoir) dont le plasticage par des gendarmes en novembre 2005 avait fait un mort et déclenché un des plus grands scandales de l’année.

De toute façon nous nous rendions à un mariage. Et les mariages dans le coin, j’adore. C’est l’avocat Sedat Töre, le tout jeune maire DTP (bien sûr) le parti kurde, de la petite ville, qui se mariait. « Un mariage comme un festival » titrent les Yükekova Haber qui naturellement couvraient l’événement.

La première chanson de la vidéo est le tube à la mode dans la région actuellement.

 

Les festivités valaient le déplacement, même si nous sommes arrivés un peu tard – une partie des invités étaient repartis, il y avait deux grands mariages ce jour là à Semdinli et ça ne se fait pas d’un manquer un –  et que pour ma part je préfère la kïna gecesi (nuit du henné) qui se déroule généralement la veille. Mais les Yüksekova haber y étaient.(galerie photos)

mariages-a-yuksekova-ete-2009-023.1249933012.jpg

 

Pour le cadre on pouvait difficilement faire plus bucolique : une ravissante vallée encadrée par les montagnes, le long d’une rivière. Ça sentait délicieusement bon le foin frais coupé.

C’est quand même plus sympa que les salons de mariage dont la mode n’est pas arrivée à  Hakkari.

mariage du maire de Semdinli (photo anne guezengar)

Le père du marié, qui nous a fait l’honneur de nous recevoir pose avec son plus jeune fils. Le costume traditionnel kurde, à une époque interdit, est à la mode et participe du « renouveau kurde ».

 

mariage du maire de Semdinli (photo anne guezengar)

Je préfère regarder danser les hommes, surtout quand ce sont les halay kurdes rapides. En tant que femme étrangère, j’ai le droit d’aller partout : côté hommes et côté femmes. Mais de toute façon comme on le voit dans la deuxième partie de la vidéo la ségrégation n’est pas stricte dans un mariage DTP. Et reléguer madame la maire de Yüksekova dans le carré des femmes, ferait plutôt mauvais genre.

 

mariage du maire de Semdinli (photo anne guezengar)

Mon danseur préféré.

mariage du maire de Semdinli (photo anne guezengar)

Cela étant les robes de princesses des femmes, j’adore aussi. Les ceintures sont en argent, les bijoux en or, bien sûr. Les jeunes mariées en sont couvertes. Ces jeunes femmes sont « Kiz », célibataires.

mariage du maire de Semdinli (photo anne guezengar)

Ce sont les derniers halay. Les mariés ont rejoint les danseurs. La mariée, comme d’habitude, reste très hiératique. Quand on me demande comment se déroulent les mariages français, je réponds que nos mariées sourient et rient.

La très jolie mariée est institutrice et « future directrice » selon les petites filles qui comme toujours sont venues papoter avec nous.

 

 

Un commentaire sur “A Şemdinli, il n’y a pas la mer (deniz yok) mais…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s