Un cabaret Erroriste à la Biennale d’Istanbul

Le groupe d’artistes argentin Etcetera n’aime pas  les stéréotypes, et n’aime pas non plus l’ancien président américain Georges Bush. Evidemment, il ne pouvait que détester sa conception du monde et son axe du mal (le mal étant plein de vilains (t)erroristes). Et ils choisissent de se jouer des stéréotypes.

Le groupe Etcetera confie au Daily News qu’ils sont venus à la Biennale, pour représenter le mouvement international Errorist, une « organisation désorganisée » fondée en réaction à une une visite de l’ancien président américain à Buesnos Aires, en 2005. Ils ont décidé de faire de la propagande pour leur mouvement à partir d’Istanbul. Selon eux, « Istanbul est pleine d’Errorist ».

Dans ce cabaret Errorist, figure Che Guevara mais aussi Hrant Dink, un journaliste arménien d’Istanbul assassiné en janvier 2007 ainsi que Deniz Gezmis, le fondateur de THKO (l’armée de libération du peuple de Turquie – un mouvement armée marxiste léniniste) condamné à mort puis exécuté en 1972.

Ceux que ces voisinages chiffonneraient peuvent toujours se dire que c’est une error.

« Le seul moyen d’ouvrir la voie à des idées nouvelles et d’être capable de changer quelque chose est d’accepter l’error. Si vous ne croyez qu’en la perfection vous êtes incapable de changer quoique soit. La clef est dans l’error« , affirment les deux artistes argentins. « Amor/Error », j’aime assez comme slogan…désorganisé.

Ici les pages spéciales que le Daily News (Hurriyet) consacre à la Biennale.  .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s