Ferec – le premier groupe de Heavy Metal kurde. A Hakkari of course

(et pour les censurés amateurs de heavy metal kurde : http://www.youtube.com/watch?v=9NsvFtuefIM)

Tout le monde ne l’a peut-être pas encore remarqué, mais c’est la movida kurde dans l’Est. On peut même entendre du heavy metal en kurde. Et d’où vient le groupe? D’Hakkari évidemment.

 

J’ai des amis turcs qui refusent de me croire quand je leur parle de la modernité d’Hakkari. Ils n’ont jamais mis les pieds à l’Est d’Ankara, mais il n’y a rien à faire, Hakkari c’est le pays des féodaux,  des jeunes filles mariées de force, et des opérations militaires bien sûr. Un copain m’accusait même d’être « orientaliste » ! Je trouve que le regard orientaliste, c’est plutôt le sien, mais bon..

Ferec donne un concert à Hakkari le 5 décembre prochain. Même si je ne suis pas vraiment une fan d’heavy metal, j’aimerais bien pouvoir y être. Ca va déménager. Et puis j’aime bien la voix de Reh Fuat, le chanteur. Cerise sur le gâteau, le groupe a un nom breton. Ceux qui ne me croient pas, peuvent vérifier par eux-même. On trouve 140 Ferec dans le Finistère (le plus beau département de France !). Donc, c’est kurde et breton, et tant pis si ça ne se prononce pas pareil.

Le patronyme breton Ferec, viendrait du mot breton « fer », la cheville et signifierait celui qui a de grosses chevilles. Ce qui ne va pas trop mal au chanteur du groupe kurde, un colosse. Mais « fer » signifie aussi brave ,interprétation qu’ils préféraient peut-être.

 

(http://www.youtube.com/watch?v=nvHCarMTImM)

 

Ferec, en kurde, serait le nom donné à la lueur laissée par la dernière étoile avant l’aube. Un nom qui évoque le fait qu’ils pensent enfin en avoir fini à Hakkari avec les « temps obscurs. » Evidemment si le nom de l’album qu’ils viennent d’enregistrer est Helikoptêr c’est qu’il y a de la rebellion dans l’air. Mais pas question de se complaire dans la victimisation.

« Nous sommes résolument optimistes » disent-ils « et nous voulons partager cet optimisme ». Bref, on retrouve bien là l’énergie d’Hakkari.

 

 

Et voilà ce qu’à quelques jours près, j’ai raté cet été : un concert de Ferec, de la très jolie Gülcan – plus de classe que les fausses blondes qui se faisaient bronzer alors à Bodrum quand-même –  et du délirant  Sosyete  Şêxo  (Şeho). Ca avait l’air drôlement sympa. Déjà que dans les mariages il y avait encore plus d’ambiance que d’habitude l’été dernier, alors à ce concert ! Ca chauffe le soir, dans les halay devant la scène.

 

Je ne comprends pas qu’on n’ait pas vu davantage de groupes comme ceux là débarquer dans nos villes françaises pour la Saison de la Turquie. Elles ont fait quoi les associations des originaires de Turquie (kurdes ou non )?

Il ne reste qu’à espérer que les festivals de musique  de Bretagne  sauront aller les dénicher.

 

En attendant Helikoptêr, le 5 décembre prochain à Hakkari, ce sont à des concerts de F 16 acrobatiques auxquels les habitants viennent d’être conviés. Il parait que ça faisait un sacré boucan  – je suis prête à le croire, c’est pas silencieux un F16 – et on voit que c’était très impressionnant, même si la vidéo est de mauvaise qualité.

 

Et bon  kurban bayram à tous ceux qui le fêtent. Bayraminiz kutlu olsun. Cejna qurbanê piroz be.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s