Mem et Zin en opéra rock ? (Koma Wetan)

founder-of-first-kurdish-rock-band-wants-to-stage-opera-in-istanbul-2010-01-13_l.1263426630.jpg

Créer un opéra rock de la grande épopée kurde   Mem et Zin , c’est le rêve de Kerem Tahar Gerdenzeri, le fondateur et le chanteur de Koma Wetan, le  premier groupe de rock kurde, révéle un article d’ Hürriyet

Lui et ses amis avaient fondé leur groupe à Tbilissi, en Georgie, où ils vivaient, à la fin des années 70. A cette époque ce n’était pas évident de faire du rock en Union Soviétique. Mais en Turquie, où se trouve la terre natale de ses parents – la famille de son père est originaire de Kars et celle de sa mère de Van –  et  où il est arrivé en 2009 à l’invitation de TV 6, la nouvelle chaine kurde, c’était donner un concert  en kurde qui était  impensable à l’époque. Le groupe a  réalisé plusieurs albums, dont Azadi. Les gains obtenus par les ventes de l’album avaient alors  été versés sur un compte ouvert pour les victimes des gazages d’Halabja, au Kurdistan irakien, rapporte le chanteur.

Le groupe s’est dissous au début des années 90 et  Kerem Gerdenzeri, qui s’était installé à Moscou a continué sa carrière de musicien. A Istanbul, il prépare un spectacle avec des musiciens turcs et kurdes.

Il révèle dans l’article que les autorités kurdes d’Irak seraient prêtes à financer son projet d’opéra rock Mem et Zin. Mais lui, aimerait bien le créer à Istanbul, dont un habitant sur cinq  est kurde et qui, comme il le rappelle, est une ville possèdant une vieille tradition de tolérance. Et c’est à Dogubeyazit ,dans la province d’Agri, que repose Ahmedê Khanî, l’auteur de l’épopée.

Je verrais bien un opéra rock Mem u Zin donné à Dogubeyazit, avec le sommet enneigé du  mont Agri (Ararat pour les Arméniens) comme décor naturel. Et naturellement , j’ imagine tout à fait un tel spectacle dans les fabuleux alpages du Hakkarî. Ca tombe bien, Ahmedê Khanî, y serait sans doute né  m’apprend  Sandrine Alexie, une des traductrices (enfin l’autre est un traducteur)  de l’épopée kurde en français (éditions l’Harmattan).

 



En attendant, voici  Elegez de Koma Wetan.  Ceux qui lisent le  kurde, peuvent suivre les paroles sur la vidéo (il va vraiment falloir que je me décide à l’apprendre sérieusement).

Et ici on peut écouter  Hesen bra.,  que j’aime vraiment bien (bra veut dire frère, ami,  Hesen, je ne sais pas…)

5 commentaires sur “Mem et Zin en opéra rock ? (Koma Wetan)

  1. Hesen = Hassan, un des prénoms vedettes, surtout chez les Kurdes du nord. Alors quant à savoir de quel Hesen il s’agit, autant dédier un truc à un Mehmet Ali alévi…

    Pour une représentation en plein air de Mem û Zîn, je la verrais bien à Cizre, dans le palais même où se situe l’action, et sur la tombe de Mem et Zîn et Beko ensuite…

    J'aime

  2. Effectivement Cizre s’impose…

    Cela étant il a raison Kerem Gerdenzeri, c’est un spectacle qui doit être montré à l’ouest. Ca changerait de la représentation du Kurde « barbares aux moeurs sauvages ».

    mais bon, avant de lui organiser sa tournée, il faut surtout espérer qu’il puisse le monter cet opéra, ce qui n’est quand même pas une petite affaire…

    J'aime

  3. salut, Kerem Gerdenzeri est un ami personnel, il est venu en France en 2002, je crois et a fait une demande d’asile politique qui n’a jamais aboutie, alors faute de titre de séjour il a dû repartir en Russie où il vit, pour les jeunes générations kurdes, il est considéré comme notre bob dylan, il a introduit la musique Rock dans la musique kurde et ce en 1979 ce qui énorme vu les conditions de l’époque, nous l’avons connu que dans les années 90, avec l’album WETAN, qui a été publié par une maison de musique d’Istanbul en la mémoire du groupe qu’il prétendait ne pas avoir trouvé les membres. On n’a jamais su par la suite, cet album s’est pas mal vendu mais les membres qui vivaient dans la misère en Géorgie n’ont jamais pu toucher un centime de leur art. Curieux que d’être musicien kurde, qui est le seul artiste au monde qui ne puisse vivre de son art car plupart des musiciens kurdes vivent en dehors de leur pays souvent à l’exile, alors maintenant que nous connaissons bien Kerem, il faut le soutenir dans son projet opéra Rock de mem u zin quel que soit le lieux pour vu que ce projet voit le jour….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s