Yüksekova, fuite des amoureux et mariage sous la neige

mariage sous la neige à Yuksekova

 mariage sous la neige, yuksekova.

 

Pour contraindre la famille qui refusait leur union, Nezahat et Ismail s’étaient enfuis. La famille a fini par céder et c’est sous la neige que la fête de mariage s’est déroulée

 

 

Les festivités ont duré trois jours.

 

mariage sous la neige à Yuksekova

Les femmes ont couvert leurs tenues de fête d’un manteau.

 

mariage sous la neige à Yuksekova

Enfin, la plupart d’entre elles… Ni la mariée ni les femmes qui lui sont proches (peut-être sa belle-mère et la femme du couple chargé de l’organisation du mariage) n’ont fait de concession à la coquetterie. Elles ne devaient pas avoir bien chaud, surtout la mariée, qui apparemment ne cache pas de pull sous ses atours.

 

En Turquie, le mariage « kaçak«  (après une fuite) est le mariage romantique par excellence. Les chansons et le cinéma raffolent des amoureux en fuite, mais alors leur fin est généralement tragique. Dans le film Yol de Yilmaz Güney, deux amoureux sont retrouvés par les frères de la femme, qui les tuent.

 

A Yüksekova aussi on adore : « Reste jusqu’à dimanche, on t’emmènera à un grand mariage, un mariage kaçak« , m’avait proposé Suleyman. « kaçak »  signifiant « encore mieux ».

L’article ne donne pas de détails sur la fuite de Nezahat et Ismail, mais généralement, il s’agit d’un enlèvement – consenti – de la fiancée. Les amoureux trouvent alors refuge chez des mémbres de la famille du garçon.

 

Un matin, alors que je séjournais dans le village d’un ami à Yüksekova, une voisine était venue m’apprendre la bonne nouvelle. Son frère venait d' »enlever » sa petite amie. Bien sûr celle-ci était complice. Une histoire qui n’avait rien d’exceptionnel au village. La belle-mère de la jeune femme, kurde iranienne, s’était mariée à la suite d’un « enlèvement de fiancée »(kiz kaçirmak) C’était aussi le cas de la grand-mère de l’ami qui me recevait. Et pour elle ça s’était passé…pendant la première guerre mondiale (elle vit toujours à bientôt 110 ans). Toutes avaient fui leur famille avec l’élu de leur coeur.

Cette fois là, c’était la mère de la jeune fille qui après l’avoir accepté venait de refuser le mariage. Une femme turque, mais comme elle-même avait  épousé un Kurde, je présume que c’est le fait que, comme beaucoup d’autres, le garçon n’avait pas d’emploi qui avait été la cause de ce revirement.

Les deux amoureux venaient alors de se réfugier à Yüksekova, chez des membres de la famille. Le soir même un imam les avaient mariés religieusement. Ensuite ils avaient été séparés dans deux maisons différentes et ils ne devaient plus se revoir jusqu’à la fête de mariage.

Le père du garçon ayant accepté cette union, les tractations allaient pouvoir commencer. Quelques jours après la fuite des amoureux, des représentants des deux familles se  sont rencontrés pour sceller la réconciliation, fixer les modalités du mariage – qui a eu lieu quelques semaines plus tard –  et pour débattre de la somme que la famille du garçon verserait pour le « prix de l’enlèvement ». Je suis partie trop tôt pour en connaître le montant fixé, mais « le prix standard est de 15000 dollars »  m’avait dit la soeur du garçon. Il valait donc mieux que leur père soit conciliant.

Je n’ai pas pu assister au mariage, mais j’ai appris cet été que depuis le jeune homme a trouvé un emploi, et que le couple attendait leur premier enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 commentaires sur “Yüksekova, fuite des amoureux et mariage sous la neige

  1. Ce « kiz kaçirmak » est même organisée, comme théâtralisée, alors même que les parents sont d’accord… c’est assez drôle et en même temps si pathétique. Dans ma propre famille par exemple, mon oncle s’est enfuit avec sa dulcinée à quelques jours du mariage alors que tout le monde était d’accord, que les cartes d’invitations avaient été distribués etc… J’avais pas bien compris le pourquoi de cet évènement… lol. Sans doute pour le côté « romantique »…

    La très majorité des couples dans ma famille s’est mariée après une fuite, parmi lesquels mes parents… Ca en fait des histoires à raconter lol. C’est une pratique tellement répandue que c’est devenue la norme… enfin peut être devrais je parler au passé…

    J'aime

  2. Le romantisme doit être un héritage dans votre famille.

    En tout cas, à Hakkari, le kizkaçirma est très codifié..le « prix standard » (ce sont les mots de la soeur!) de l’enlèvement m’avait amusée. Je pense que son développement dans la région (où il a toujours existé) est le signe d’une société en transition. Et il peut prendre des formes extrêmement romanesques. Ce sera mon prochain billet.

    J’avais écrit un truc là dessus il y a quelque temps ; le rapt de la fiancée. .

    Et il y a une ligne à ne pas franchir, le kizkaçirma d’une femme mariée vient de faire plusieurs morts à Agri. Même si les faits se sont déroulés à des centaines de kilomètres de là.

    Pour revenir à ces couples, je ne dirais pas que les familles étaient d’accord. Mais surtout ce sont les relations entre belles-familles ensuite sur lesquelles j’aimerais en apprendre davantage. Les mariages sont aussi des formes de solidarités entre familles . Et dans des sociétés comme celle d’Hakkari où le divorce n’est pas toléré, il n’est pas rare que la famille de la femme intervienne si le mari (et la belle-famille – surtout la belle mère! ) traitent mal la gelin. Est-ce le cas après un kizkaçirma? Ou est-ce que la fille a intérêt de bien choisir l »elu de son coeur et…sa future belle famille!

    J'aime

  3. Dans le cas de ma famille, les filles, après le kizkaçirma, ne bénéficient pas du soutien de leur famille quand il y a problème. C’est ce que m’avais raconté ma mère… Parce que justement la mère de mon oncle, c’est à dire ma grand mère que je ne porte pas dans mon coeur, maltraitait la jeune mariée… Et il s’avère que la famille de la jeune femme n’entendait pas intervenir sous prétexte qu’elle s’était enfuie quand bien même il y avait eu réconciliation. Mais leur histoire est assez étange puisqu’avant la fuite il y avait eu autorisation du mariage… Sans doute s’est il passé des choses dont je ne suis pas au courant.

    Mes grands parents côtés maternelles n’ont pas non plus apporté leur soutien lorsque ma mère s’est enfuie avec mon père et qu’il y avait des problèmes avec la belle mère.

    Mais bon, tout dépend de la famille finalement… la mienne, que se soit coté paternelle comme côté maternelle, n’est pas très tendre avec le sexe féminin…

    Les mariages sont des formes de solidarité oui, tout comme on peut dire que les mariages sont des formes d’investissement… Et sans oublier les mariages entre akraba (proches) et cousins. Pour ne parler que de ma famille, c’est plus concret et au moins je ne risque pas de me tromper, l’idéal serait d’épouser un membre de la famille proche… Pourquoi? parce qu’il y a pas le risque du divorce (disent ils) et parce qu’en cas de problème la famille pourrait intervenir plus aisément sans que sa « légitimité » ne soit remise en cause….

    J'aime

  4. Le kizkaçirma est quand même vécu comme un affront pour la famille de la fille. Ce qui ne simplifie pas les relations ensuite. (d’où aussi l’importance du « rituel » de réconciliation) Et dans le cas de votre oncle, ça a du être pire : on imagine que ça a sans doute été un « scandale »..(familial). Ce qu’on déteste viscéralement en Turquie, où le « qu’en dira t on  » est si important.- et je me demande si ce n’est pas pire dans l’immigration….

    C’est peut-être pour ça que votre famille pourtant « adepte » du kizkaçirma continue à privilégier le mariage traditionnel….sans se faire trop d’illusions peut-être.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s