Ahmadinejad passe un sale quart d’heure (symbolique) à Hakkari…

15 mai 2010 manifestation à Hakkari

Samedi 15 mai, des manifestants d’ Hakkari ont réglé symboliquement son compte à Ahmadinejad, le président iranien. Sous les acclamations de la foule, son effigie a été pendue puis brûlée en place publique.

15 mai 2010 manifestation à Hakkari

L’effigie d’Ahmadinejad s’était jointe à une manifestation organisée par le DÖKH – Demokratik Özgür Kadin Hakkeret (le mouvement démocratique et libre des femmes  ), dont l’invitée d’honneur était la très radicale Emine Ayna. J’ignore si c’est elle qui le dirige. Il s’agissait d’une marche contre la « culture du viol », au sens propre comme au figuré, si j’ai bien compris. Je ne sais pas si lors de la conférence organisée ce jour là, il a été question du scandale des internats Yibo de Siirt.

15 mai 2010 manifestation à Hakkari

Mais le  président iranien était bien présent (symboliquement, certes).

15 mai 2010 manifestation à Hakkari

..et voilà ce qu’il est advenu de lui. Pendu à une potence, comme les 5 militants kurdes excécutés par le régime il y a quelques jours, puis brûlé sous les huées d’une foule en colère.

Les corps des suppliciés n’ont pas été rendus à leur famille, pour éviter que leurs funérailles ne soient l’occasion de manifestations de colère au Kurdistan iranien. Mais cette colère a franchi la frontière.

Il faut dire que  celle-ci est toute proche et les liens claniques et de parentés nombreux avec entre Kurdes d’Hakkari et Kurdes iraniens. De plus de grands chefs rebelles kurdes de Turquie, comme Cheikh Said et Seyid Riza avaient aussi été excécutés par pendaison,  dans les premières années de la République de Turquie. Cette mémoire est très vivante et très entrenue.

15 mai 2010 manifestation à Hakkari

Une fois le compte du président iranien « réglé », c’est à la statue d’Atatürk que s’en sont pris une partie des manifestants. Les femmes, elles, se sont éclipsées.

15 mai 2010 manifestation à Hakkari

Du coup, les karchers de la ville, ce sont mis à l’oeuvre…

15 mai 2010 manifestation à Hakkari

Et c’était reparti pour une émeute, de type intifida, dont la ville est devenue coutumière ces derniers temps. Cette fois les gosses n’avaient même pas pris la peine de se masquer le visage.

Il y a eu un blessé et plusieurs arrestations.

Des images des événements sur cette vidéo.



4 commentaires sur “Ahmadinejad passe un sale quart d’heure (symbolique) à Hakkari…

  1. Bonjour Nomade,

    Ben, ce n’est pas une guerre civile, mais c’est tendu. Quand ils pointent leur nez, ces camions à eau deviennent des cibles pour les cailloux. Pas vraiment un jeu, puisque certains de ces gosses se retrouvent en prison. Mais sur les vidéos, on sent qu’il y a jubilation à les atteindre.

    Surtout on sent que ces pendaisons ont provoqué une vraie colère dans la région.

    J'aime

  2. Mais que faudrait-il pour que les Kurdes et les Turcs, apaisés, puissent chacun continuer à vivre simplement en bon voisinage ? Qui devrait faire le plus grand effort et comment ? La Turquie sait -ou savait – que la carotte européenne passait par l’exercice de la démocratie face aux minorités. Mais la démocratie est elle une panacée en Turquie ? Et l’Europe un compromis turco-kurde compatible ?

    J'aime

  3. Mais ils vivent ensemble, Nomade, même si l’Ouest connait souvent mal l’Est . Ce n’est pas devenu un conflit ethnique, heureusement.
    Quand les étudiants kurdes se plaignent de racistes dans les universités de l’Ouest , il s’agit généralement de conflits avec des étudiants d’extrême droite. Toujours très violents en Turquie. (un étudiant kurde tué à Mugla dernièrement).
    Cette année où des jeunes ont souvent investi la rue à Hakkari, je ne sais pas si l’ambiance a changé. Mais jusqu’ici les fonctionnaires turcs (profs, etc…) pouvaient y vivre en toute tranquillité.
    J’y avais rencontré un jeune médecin d’Istanbul qui venait d’accepter un poste à l’hôpital. Il était alors assez déprimé – Hakkari c’est un peu « le bout du monde ». Des gens d’Hakkari se chargeaient de lui remonter le moral, de l’emmener dans les mariages etc.. L’été dernier je l’ai revu, entouré de jeunes sur le stade de foot. Il semblait épanoui.

    Et la marche vers l’UE a quand même fait avancer la question kurde. Même si la démocratisation a aussi exacerbé les tensions, par réaction je dirais. Et que la question kurde est très instrumentalisée dans le conflit démocrates / tenants de l’ordre ancien. Enfin c’est mon avis.

    Enfin vous avez vu comme en France il y a encore des gogos pour s’indigner d’un film qui évoque les massacres de Sétif en Algérie ! Imaginez alors en Turquie où le conflit fait encore des morts – infiniment moins nombreux qu’à une époque mais très médiatisés et érigés en « martyrs » des deux côtés. C’est peut-être avec cette terminologie qu’il faudrait en finir, mais ça , difficile. Tous y tiennent .Mais je pense que les médias ont une part importante de responsabilité.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s