Le kurde une langue inconnue des juges du tribunal de Diyarbakir et … des manuels scolaires français

porte de Diyarbakir (photio anne guezengar)

Connaissant le sens de l’humour des Kurdes, je suis sûre qu’ on a du bien rire dans les restaurants de Diyarbarkir en apprenant la nouvelle. Des avocats chargés de la défense de certains des nombreux élus, cadres du parti BDP,  militants, ou représentants de la société civile kurde dont le procès se déroule (et vient d’être ajourné au 13 janvier) dans la principale ville kurde de Turquie, avaient décidé de s’exprimer en kurde. Ils ont été expulsés du tribunal. Motif : ils s’exprimaient dans une langue…inconnue !

Ces messieurs (et peut-être dames) travaillent – et donc vivent – à Diyarbakir, mais n’ont même pas réalisé que le kurde y était parlé et même écrit ! Ils ont bien du avoir dans les mains un ou deux exemplaires du journal kurde Welat pourtant, dont certains des journalistes sont emprisonnés Si la langue dans laquelle ils ont écrit leurs articles est une langue inconnue, et donc indéchiffrable, sous quel motif ont-ils été inculpés alors ? Certes, ce ne sont peut-être pas les mêmes juges qui les ont envoyés en prison. Mais à défaut de rencontrer de temps à autres les indigènes locaux, ils pourraient au moins se parler entre collègues, histoire d’être moins ignorants des réalités.

Pour ces juges donc, il existe en Turquie une chaîne de TV d’Etat (TV6) qui s’exprime dans une langue inconnue, Aynur a chanté dans une langue inconnue lors du gala d’ouverture d’Istanbul capitale européenne de la culture, et dans ses meetings à Diyarbakir Recep Tayyip Erdogan, le chef du gouvernement adresse régulièrement quelques mots d’une langue inconnue à son auditoire…

Certes il y a sûrement pas mal de gens en Turquie pour considèrer le kurde comme une langue de gueux. Certains supportent difficilement d’entendre les convives de la table de restaurant voisine s’exprimer en kurde, pensant y déceler un acte subversif mettant l’unité de la République en grave danger(Ceux là doivent considérer que la Suisse doit être au bord de la dislocation avec le nombre de langues qui y sont parlées). Mais ceux qui ignorent qu’il existe une (en fait plusieurs) langue kurde ne doivent pas être légion.

Ouf, les juges du tribunal de Diyarbakir sont quand même assurés de trouver quelques soutiens indéfectibles. Et c’est dans les manuels scolaires d’histoire géographie de l’Etat qui a servi de modèle à leur république jacobine, qu’on en trouve un magnifique exemple. Dans un chapître sur la diversité des langues d’un cours de première de lycée français, on apprend que le breton, le basque ou le catalan sont des langues qui existent et que les langues minoritaires sont défendues au sein de l’UE (et que c’est magnifique ). Mais qu’on ne trouve qu’une seule langue en Turquie : le turc.

Espérons que cette solidarité à l’idéologie kémaliste n’ira pas jusqu’à interdire le Q, le X et le W, comme en Turquie. Quoique les ados ne seraient peut être pas fâchés de voir la langue de leurs manuels scolaires commencer à ressembler à celle de leurs messages  : Ki, Ke pkoi etc…(même si les kentin, kzavier et autres vilfried ne seraient sans doute pas ravis).

Des lettres très subversives, comme le sait le sociologue turc Ismail Besikci qui a déjà passé plus de 20 ans en prison, pour avoir refusé de prétendre qu’il ne croyait pas à ce qu’il avait écrit. Il est à nouveau traîné devant les tribunaux pour un article qui ne convient pas à l’idéologie officielle. Et avoir choisi d’orthographier Qandil, la montagne kurde où se trouve les principaux camps du PKK, constituerait  un élément à charge de son  soutien à une organisation terroriste, selon des juges du tribunal d’Istanbul.

Allons bon, Kandil, serait une montagne turque, mon Q dirait Zazie, que les juges du tribunal de Diyarbakir ne doivent certainement pas connaître non plus Avec un nom pareil, Queneau, est sûrement sympathisant d’une organisation terroriste.

6 commentaires sur “Le kurde une langue inconnue des juges du tribunal de Diyarbakir et … des manuels scolaires français

  1. Pourtant, en France il n ya pas de chaines nationales en breton ou en corse que je sache, et je ne vois pas beaucoup de journaux non plus de ces langgues régionales dans mon kiosque….pour les juges, qui ne regardent et appliquent que la loi transcrite , en effet la langue nationale est le turc, et je pense que dans un tribunal francais , l avocat s exprimera en francais….on ne va aps rajouter la lettre epsilon parce qu il ya des grecs qui l utilisent dans l alphabet francais.

    en outre tout le monde est libre de parler en kurde dans la vie de tous les jours , et dans les medias ..etc,

    J'aime

  2. @ Laurent :

    La France jacobine n’est pas le seul pays au monde, il me semble.
    Allez voir en Suisse, en Espagne, en Inde etc…et vous verrez si une langue dominante a effacé toutes les autres.

    Sinon heureusement que les gens ont le droit de parler la langue qu’ils veulent dans leur vie quotidienne ! Ca aurait posé un léger problème d’ en interdire une   …  Couper la langue de ses interlocuteurs  , je ne vois que ça

    J'aime

  3. Peut-être que la Constitution turque stipule que la langue du pays est le turc ?

    Le préambule de la Constitution française dit « sa langue est le français », ce qui fait refuser aux tribunaux de France tout document, toute déposition qui ne soient pas traduits.

    —–

    Favoriser les langues régionales : l’UE aurait dû s’abstenir. C’était peut-être utile en Espagne. Mais enseigner des langues éteintes comme le breton alors que les écoliers ignorent l’anglais, le chinois et les sciences, quel gâchis ! Pourquoi ne pas enseigner à tous le latin et le pipeau, tant qu’on y est ?

    J'aime

  4. Et pourquoi ne pas décider aussi que tous les gosses des écoles de France soient scolarisés en anglais. Fini le gâchis de ce temps perdu à s’escrimer sur les fantaisies de la grammaire et de l’orthographe du français. Et l’anglais au moins c’est une langue utile…
    Pour le temps où le français resterait langue parlée, celle des SMS que tous les ados maitrisent serait bien suffisante.

    Evidemment, Rimbaud, Flaubert, Rabelais, Diderot, etc… leur deviendraient inaccessibles, mais sont-ils bien utiles?

    La science et le progrès y seraient gagnants non?
    Et il suffirait de changer la Constitution pour faire de l’anglais la langue officielle de la République française.

    A propos, qu’il faut changer la Constitution (héritée du Coup d’Etat militaire de 1980), c’est justement le principal point sur lequel AKP CHP et BDP sont d’accord… C’est à dire presque tout l’éventail politique de Turquie. Reste l’extrême droite…

    Cela étant vous pouvez toujours exhorter les Kurdes à respecter la Constitution actuelle, mais je ne suis pas certaine du résultat.

    http://www.hurriyetdailynews.com/n.php?n=8216hush-up-and-sit8217-her-voice-resonates-2010-11-23

    J'aime

  5. moi qui suit né en Bretagne et bretonnant j’ai toujours entendu parler breton autour de moi; donc, le breton une langue éteinte !!!
    surprenant ça. De plus, nous n’avons pas attendu que l’europe s’en mêle pour créer nos propres écoles en Breton et apprendre une langue régionale n’est pas un frein pour apprendre d’autres langues et autres matières scientifiques, ni un repli sur soi, bien au contraire.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s