Jeux et « talk shows » TV inspirent les humoristes de Turquie -(Bkm Mutfak et autres)

 

L’émission Izdivaç est l’équivalent turc  de Tournez manège. Des âmes esseulées espèrent y trouver le  conjoint de leurs rêves et leur quart d’heure de célébrité.  Mais dans  l’émission turque le public participe et prodigue conseils et avis. Il faut dire que le mariage est toute une affaire en Turquie. Et puis le dedikodu ( cancans) y est indissociable de ce genre de programme.

Naturellement, en Turquie aussi ces émissions ineptes  inspirent les humoristes.  Comme ce théâtre amateur de Semdinli (province d’Hakkari) de la vidéo.  Du théâtre bilingue en turc et en kurde, ce qui ne gêne personne. Le kaymakam (sous-préfet) et des fonctionnaires venus de l’ouest faisaient partie du public. Les Turcs qui vivent  dans cette petite ville kurde à la lisière des frontières irakienne et iranienne sont habitués au bilinguisme. Et certains d’entre eux font partie de la troupe d’ailleurs : on les reconnait à leur accent.

Izdivaç, la première partie du programme, est  essentiellement en turc. La candidate au mariage vient d’Izmir, elle a déjà été mariée deux fois et elle cherche un mari ayant une voiture et une maison à étage. Elle est vraiment mignonne non, avec sa petite moustache ? Les deux premiers prétendants sont deux villageois ayant un accent du coin à couper au couteau qui tranche avec le « parler pointu » du présentateur. En Turquie c’est comme en France, pas d’accents à la TV !  Quelques  répliques  sont en kurde, mais le jeu est si burlesque qu’on n’a pas besoin de tout saisir pour s’en amuser.  Et la version kurdo villageoise du sketch des Inconnus Tournez Ménage a l’air de plaire au public.

 

Ces émissions de divertissement et autres talk shows principalement destinés au public des femmes au foyer  (Kadin programi) sont aussi une des sources d’inspiration de la bande  Bkm Mutfak, qui produit un spectacle de cabaret dans une émission très populaire et que j’adore, çok güzel hareketler bunlar (Ils se remuent bien ceux là).

Dans le  sketch Kadin programi ( programme pour femmes) une jeune fille tente de présenter son petit ami à sa mère, accroc à son programme.  Celle-ci finit par décoller de son écran mais quitte la pièce en plantant les amoureux pour suivre son émission dans une autre pièce.  Le petit copain de sa fille découvre alors avec stupéfaction sa propre mère  sur le plateau de l’émission. Elle y est même l’invitée d’honneur, celle dont les autres participants doivent résoudre le problème.

Sauf que le problème expliqué avec force lamentations, est qu’elle se dit  délaissée par son fils qui aurait une liaison cachée avec une fille. Naturellement sur le plateau tout le monde ( c’est une femme très battue, un imam, une villageoise hystérique etc…) se mêle de ce faux problème.

Dans la 2nd partie, tous passent un savon au garçon joint par téléphone.Et une accroc de l’émission appelle le plateau à son tour pour invectiver la vilaine petite copine. Devinez qui…

Ce qui est sympa  avec ce genre d’émission, c’est qu’il suffit d’en regarder pour avoir un sketch quasiment tout prêt.

Yilmaz Erdogan, le réalisateur de çok güzel harektler bunlar, est présent parmi le public. L’humoriste, comédien, poète, réalisateur de cinéma, producteur etc… très populaire en Turquie est lui aussi originaire d’Hakkari, comme les comédiens amateurs de Semdinli.

 

 

 

 

la 2nd partie

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s