La vie d’un enfant kurde ne vaut pas cher à Semdinli, décide la justice turque.

adem-yigit-semdinli.1296346405.jpg

Dans ce cadre où une main a brodé « Yüregim »,mon coeur, sont vraisemblablement conservées les seules photos que ses parents conservent de lui. C’est de ce cadre que sont aussi extraites les photos que des journaux turcs montrent du petit Adem Yigit, 5 ans lorsqu’un char des Özel Tim, forces spéciales de la police affectées à la contre guerilla,  l’a écrasé. Ce jour là, Zeynep, une de ses trois soeurs, l’emmenait jouer au parc. 3 chars les ont dépassés. Par prudence, elle a saisi la main de son petit frère et ils se sont écartés de la route. En vain. Un des chars les a coincés contre le mur. Son petit frère est mort écrasé, raconte Zeynep dans le journal Semdinli Haber

panzer-adem-yigit.1296346117.jpgC’était en 2004. Le conducteur du char a été condamné à 15 mois de prison, commués en une amende de 5280 YL (environ 2600 euros). J’ignore  s’il a conservé son job et conduit toujours des chars. Mais le fait même qu’un policier des Ozel Tim ait été condamné en dit long sur les circonstances de l’accident.

 

Les parents du petit Adem se sont portés partie civile. Leur avocat réclamait 50 000 TL (25 000 euros) pour préjudice moral. Beaucoup trop vient de statuer un tribunal local. L’enfant était petit, ses parents n’ont pas eu le temps de trop s’y attacher. Leur douleur est donc faible. Il leur accorde dix fois moins : 4000 YL  (2000 euros). Même pas de quoi couvrir les frais d’avocat.  7 ans après la mort de leur petit garçon, il ne reste que 46 TL de dettes à la famille à l’issue du procès.

« L’enfant était petit, s’il avait été plus grand, 50 000 TL n’aurait pas suffit » titre le journal Milliyet. La douleur de parents sensée être proportionnelle à l’âge auquel leur enfant a été tué !  Qu’ont-ils en guise de coeur des juges qui lancent ça à la face de parents ? Une pierre ? 

Ce mépris de la justice pour la douleur des parents qui ont perdu leur seul fils (n’importe qui en Turquie peut imaginer l’enfant adoré qu’il devait être dans la famille) aurait il été le même si le petit garçon n’avait pas été kurde, issu de famille très modeste et si le chauffard n’avait pas conduit un char de la police  ?

famille-yigit-semdinli.1296346378.jpg

Ce qui est certain, c’est que personne dans la province (ni ailleurs en Turquie, pour ceux qui se poseraient la question) ne peut imaginer que la douleur de parents aurait été décrétée négligeable par un tribunal,  si leur enfant avait été tué par un chauffard dans une rue de Levent, à ‘Istanbul, plutôt qu’ à Semdinli, dans la province kurde d’Hakkari.  

La famille a porté l’affaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Mais quelque soit l’issue de leur démarche , ce n’est pas un tel jugement qui va contribuer à réconcilier les habitants de la province d’Hakkari  avec la justice de leur pays.   

 

7 commentaires sur “La vie d’un enfant kurde ne vaut pas cher à Semdinli, décide la justice turque.

  1. Bon Dieu ! c’est quoi cette acharnement sur ce pays , et moi qui pensait que Le monde était neutre…J’ai déjà visité ce pays et je sais comment sont les militaires et la justice là-bas , c’est un peuple très ouvert qui n’ont pas perdus leurs valeurs comme nous les occidentaux ! Je trouve immoral d’accuser et d’écrire des choses pareilles. De plus je ne me souviens pas d’avoir lus un seul article sur les enfants tués en Irak par les militaires américains , en Palestine…

    J'aime

  2. @Céline

    Et bien, allez donc jusqu’à Semdinli asséner aux parents du petit Adem que c’est « immoral » d’avoir parlé aux médias …de Turquie ! Si vous connaissez si bien le pays vous devez lire le turc et les commentaires déposés. Ouvrez donc les liens du billet.
    C’est la première fois que je lisais des commentaires aussi unanimes( dans la réprobation et l’écoeurement de ce jugement évidemment) sur un article d Hurriyet Daily news.
    http://www.hurriyetdailynews.com/n.php?n=court-rejects-pain-for-losing-a-child-2011-01-27

    Décidemment il n’y a que sur mon blog que des tordus se sont donnés rendez vous pour opposer un gosse kurde à un gosse palestinien ou irakien.Nauséabond.

    Vous avez visité le pays et vous connaissez bien sa justice et ses militaires !! Franchement, vous me faites rigoler. Ce ne serait pas plutôt au sein de certaines associations turques où on cultive à l’extrême le culte du soldat et où on déteste les Kurdes que vous les auriez « rencontrés » cette « justice et ces militaires »? 

    Ce billet ne parle pas de l’armée, bizarre que vous l’évoquiez…

    (évidemment dans l’esprit des ultra nationalistes turcs, militaires / paramilitaires, c’est du pareil au même, n’est-ce pas Céline…)

    J'aime

  3. Bonjour, je lis  » Ce mépris de la justice pour la douleur des parents qui ont perdu leur seul fils (n’importe qui en Turquie peut imaginer l’enfant adoré qu’il devait être dans la famille)  » … le seul « garçon » donc, puisque au début de l’article on lit « Ce jour là, Zeynep, une de ses trois soeurs, l’emmenait jouer au parc » …
    quelle que soit leur origine et leur sexe, c’est un grand grand malheur que de voir mourir les enfants ….

    J'aime

  4. Un enfant meurt sous « un char ». Vous imaginez, un enfant, mourir, sous un char?? rien qu’entendre cela, j’ai des frissons partout.
    La justice se prononce : 2000 €.
    Je n’arrive pas à comprendre qu’un être humain normalement constitué ne puisse pas condamner cette ignominie, cette parodie de justice et rester neutre.

    Et si vous pensez que dénoncer ce genre de double crime c’est s’acharner contre la Turquie vous vous trompez.
    Les vrais ennemis de ce pays sont ceux qui nient les violences, les humiliations, les tortures, les meurtres dont sont victimes certaines partie de la population et notamment les kurdes. Même si je ne partage pas totalement les revendications ce ce peuple, je me sens solidaire. Je choisirai toujours les victimes plutôt que les bruits de botte des militaires.

    C’est parce que j’aime ce pays que je ne veux plus voir ce genre de chose arriver.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s