Censure Internet : 600 000 blogueurs interdits de blogger en Turquie.

touche-pas-a-mon-blog.1299103073.jpg

Touche pas à mon blog est le nouveau cri de ralliement des internautes de Turquie, qui  n’ont plus accès au site OVIPOT, ni à Mavi Boncuk, ni à aucun blog de la plate-forme Blogger/Blogspot depuis aujourd’hui ! Après avoir été interdits d’ accès à YouTube pendant de longs mois, c’est aux blogs de la plate-forme Blogger à laquelle les internautes de Turquie ne peuvent plus accéder. La bagatelle de 600 000 blogs qui auraient reçu plus de 18 millions de visites le mois dernier, selon  le cyber activiste Yaman Akdeniz dans un article d’ Hurriyet Daily’s news. Après WordPress, Blogger est la seconde plate-forme la plus utilisée par les nombreux bloggeurs de Turquie.

 

Décidemment la Turquie est en train de devenir un pays ennemi d’Internet titre Erkan,  assistant au département communication de l’université  Bilgi, sur son site Erkan’s field Diary. Évidemment, les internautes turcs devenus maîtres dans l’art de contourner la censure sur Internet, trouveront toujours le moyen d’accéder à leurs blogs en utilisant un proxy. Mais cela rend la navigation plus compliquée.

C’est le même type de scénario que pour le blocage d’accès de tout le site YouTube, décrété par un tribunal de province à cause d’une unique vidéo offensant la mémoire d’Atatürk, qui se reproduit. Un jugement du tribunal de Diyarbakir vient une nouvelle  fois de bloquer l’accès à la plate-forme Blogger. Et même pas à cause de quelque  blog « soutien à une organisation terroriste etc etc.. » comme on pourrait l’imaginer d’un tribunal de Diyarbakir, mais à de banals matchs de football. Plus exactement à la suite d’une plainte  de la chaîne de télévision satellite DIGITURK. Les matchs de foot qu’elle diffuse sont piratés par quelques sites, qui se dispensent au passage de payer les droits de diffusion. Le tribunal a tranché une fois de plus de façon radicale. L’accès à toute la plate-forme Blogger est bloqué.

On trouve la liste des sites incrimés sur  celui d’Erkan’s field diary : le nom d’une douzaine de sites et…blogspot.com !

 Je me demande bien pour quelle raison la chaîne de télévision  Digiturk a déposé plainte près d’un tribunal de Diyarbakir, plutôt qu’à Istanbul ou Ankara.

 

Et pourquoi décider de faire payer à des millions d’internautes, bloggeurs et lecteurs des blogs, la faute de quelques uns ? » Lorsque un crime est organisé par téléphone, le téléphone est-il ensuite coupé dans tout le pays? » ironise Deniz Ergürel de l’association Média.

Et ce n’est pas non plus parce qu’il y a des magouilles dans le foot qu’un tribunal aurait l’idée d’interdire tous les matchs de football du pays. Ca provoquerait une révolution, une idée pareille.

Ce blocage de Blogger  n’empêchera sans doute  pas le piratage des matchs de foot de Digitur. Les pirates trouveront d’autres moyens. Mais les internautes de Turquie en ont ras le bol, même s’ils sont tous devenus des as dans l’art de bidouiller pour accéder à leurs sites préférés. La cyber résistance s’organise très vite. Le slogan Bloguma dokunma (touche pas à mon blog) est lancé.

 

bloguma-dokunma.1299110449.jpg

 La page facebook Touche pas à mon blog vaut le coup qu’on s’y balade. Les cyber résistants y envoient des image « spécial touche pas à mon blog », ce qui en fait une galerie qui déborde de créativité.  Elle a déjà plus de 11000 amis. Et ça devrait vite grimper. En Turquie on est fan des réseaux sociaux. Qui n’y a pas sa page facebook ?

 

 

coeur lourd blogger (aci kalbimiz)

 

 « Nos coeurs sont pleins de peine , condoléances de  tous les blogueurs » sous forme de petite annonce nécrologique. Rien de tel qu’un bon interdit pour développer la créativité.

 

 

 

Touche pas à mon blog (bloguma dokunma) a  déjà  un spot, bref et efficace comme un tweet, et  diffusé sur You Tube. Yasak signifie Interdit en turc. Le reste est compréhensible, même pour des non turcophones.

On peut s’attendre à une pléthore de vidéos bloguma dokunma dans les jours à venir. Si des lecteurs en dénichent de particulièrement réussies, ce serait sympa s’ils pouvaient donner le lien.

Est-ce que cela suffira à convaincre des juges pas vraiment partisans de la liberté d’expression ? Il faudrait surtout que ça finisse par convaincre  les législateurs qui devraient veiller à ce que ces mêmes juges ne puissent plus porter ainsi  atteinte à la liberté d’expression  de tout le pays, pour un oui ou un non.

Justement, les élections législatives, c’est le 12 juin prochain en Turquie. Et il faut quand même qu’ils se méfient…

 « Internautes de tous les pays, unissez vous » pourrait devenir plus qu’ un slogan par les temps qui courent. Et rien que les 600 000 blogueuses et blogueurs n’ayant plus accès à leur blog en Turquie, ça  fait pas mal de mécontents.

blogger_bigger.1299119197.jpg

9 commentaires sur “Censure Internet : 600 000 blogueurs interdits de blogger en Turquie.

  1. J’arrive à accéder à certains blogs sans proxy avec open DNS mais j’ai la fameuse phrase au dessus du site : « Bu siteye erisim mahkeme karariyla engellenmistir. »
    Le proxy ralentit la connexion, ça devient pénible!

    J'aime

  2. 1 foyer sur 2?
    Je n’y crois pas du tout…
    Rien que dans ma belle famille ,on est les seuls à l’avoir à la maison.
    Pourtant, ils sont 9 frères et sœurs.
    Je ne sais pas où il les trouve les 1 sur 2 (il comptent peut être ceux qui utilisent un téléphone portable)

    J'aime

  3. Erdogan aurait dit ça en Allemagne.
    http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2457151&rubId=4077

    1/2 des foyers c’est certainement exagéré . Même si effectivement ils sont nombreux à être équipés, au moins ordi (ensuite internet ..) Mais surtout on trouve des cafés Internet à chaque coin de rue et dans le moindre petit bourg d’Anatolie.
    Pour les portables, ça doit plutôt approcher les 150% de la population âgée de plus de 10 ans, non?

    J'aime

  4. Les portables c’est hallucinant! Je connais certaines personnes qui n’ont pas les moyens de subvenir aux besoins de leur famille mais qui ont un téléphone à 600 lires…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s