Sur la frontière irakienne, les footballeuses d’Hakkari toujours aussi mordues.

 

 000016.1303135870.JPG

Lorsque j’avais fait leur connaissance, il y a presque 3 ans, la fédération de football de Turquie rechignait à intégrer la jeune équipe de footballeuses d’Hakkari dans le championnat de la ligue, craignant que les autres équipes féminines hésitent à se déplacer dans cette province kurde enclavée, à la lisière des frontières irakienne et iranienne, et dans les montagnes de laquelle ça barde souvent entre armée et rebellion du PKK. Depuis ça a bien changé. La UNE d’Hurriyet quelques semaines après mon passage, à la suite d’un coup de fil que j’y avais donné, a peut-être contribué à accélérer les choses.

000011.1303144674.JPG

J’ignore encore quel est leur classement dans le championnat où elles jouent en division 4, mais elles ont l’air de bien s’en tirer. Le 4 avril dernier elles l’ont emporté 2-1 contre l’équipe d’Erzurum.

footballeuses-erzurum-contre-hakkaribmp-2.1303137995.jpg

 Cette fois Hakkari jouait à domicile, mais au match aller, elles l’avaient déjà emporté 2-0 contre Erzurum. La ville symbole du nationalisme turc ( la tenue rouge et blanc est celle du drapeau turc) battue à plate couture  par l’équipe de la ville symbole du nationalisme kurde…qui heureusement a choisi le blanc/bordeaux de préférence au rouge – vert- jaune du drapeau kurde. Cela devait être suffisamment ardent comme ça sur le terrain par moment.

footballeuse-derzurum.1303137901.jpg

 Les footballeuses d’Erzurum se sont pris 2 cartons rouges et une de leurs joueuses a quitté le match sur un brancard. Evidemment, le football n’a rien à voir comme activité avec la broderie… très pratiquée par les filles et les femmes en Turquie.

Cela doit motiver les filles ces succès. Elles ont vraiment envie de remporter le championnat. D’abord parce qu’elles adorent le football. Mais aussi pour montrer qui elles sont au reste de la Turquie qui trop souvent méprise leur province, estiment-elles. Je les comprends. Il a fallu que je déniche cette équipe pour que certains copains turcs finissent par admettre que les femmes d’Hakkari ne correspondaient pas tout à fait aux clichés qu’ils en avaient (soumises, subissant tout un tas de crimes d’honneur que seul mon « regard orientaliste » avait loupé etc..).

Kader l’une des filles de l’équipe a été sélectionnée par l’équipe nationale de football féminin. C’est la seconde joueuse de l’équipe avec Emine à rejoindre la milli takim. Cela doit faire plaisir à Cemile leur entraineuse. Et bien plus que ça d’ailleurs. C’est elle qui à 19 ans décidait de fonder cette équipe et c’est un peu leur grande soeur à toutes. Pour ses filles, dont certaines sont à peine plus jeunes qu’elle, elle rêve de promotion par le football. Évidemment intégrer l’équipe nationale signifie des entrainements de qualité à Istanbul, mais aussi des contacts et peut-être la chance d’être repérée par une équipe plus argentée qui en échange d’un transfert se chargera de sa scolarité. Le niveau des lycées est faible à Hakkari.

C’est ainsi qu’Emine avait pu étudier quelques années au lycée sport études de Malatya lorsqu’elle était partie jouer avec l’équipe de la ville. Elle y était devenue amie avec Berivan, la fille de ma copine Zeynep, mordue de football elle aussi.  Elles le sont restées, même s’il n’y a plus d’équipe féminine de football à Malatya. Elles communiquent grâce à leurs pages Facebook bien sûr.

Presque tous les pères des joueuses d’Hakkari sont « serbest » c’est à dire sans emploi, ayant tout perdu, village, maison, récoltes et troupeaux lorsque leurs villages ont été détruits à l’époque où  les joueuses étaient encore des bébés. Le petit coup de projecteur médiatique leur ont permis de trouver des sponsors (merci Hürriyet) et maintenant elles sont bien équipées.

 Leur joie de vivre a du faire plaisir à leurs sponsors. Sur la photo, Hatice, surnommée Messi,une des plus jeunes de l’équipe et la plus prometteuse des joueuses. De dos son papa, grand supporter de sa fille qui l’accompagne à tous les entrainements.

000001.1303136086.JPG

Et pour prouver que les choses ont vraiment changé, un symposium de football féminin se déroulait à Hakkari, vendredi dernier. Puisque les équipes ont prouvé qu’un déplacement à Hakkari ne présentait pas d’autres risques que celui de perdre un match (qui ne se jouent pas en pleine montagne !), il était logique que des dirigeants  décident de montrer l’exemple.

panel-ligue-de-football-feminin-de-turquie-hakkari.1303138110.jpg

Voici des images d’un match contre l’équipe de Gaziantep (1-1) sur un terrain vraiment pas évident (complètement verglacé) avec les commentaires bilingue  en kurde et en turc d’un supporter enthousiaste, qui égrenne les prénoms des filles : Canan, Kader, Cemile …

http://www.dailymotion.com/video/xgan9k_hakkari-de-iki-dilli-mac-anlatymy_sport

Pour finir celles d’un match mémorable, que ni à Hakkari ni à Tarsus, dans la province de Mersin on n’oubliera de sitôt.  Tarsus avait pris une pluie de buts : 24 buts à …0 ! Les pauvres joueuses de la plaine avaient du se dire que c’était dur la montagne, ce 27 février 2010.

Je n’y comprends pas grand chose au football, mais je trouve qu’il y en a qui ont l’air un peu plus toniques que les autres, non sur la vidéo de CNN Turquie ?

Les filles de Tarsus se souviendront de ce déplacement : sur la route du retour, entre Hakkari et Cukurca leur minibus a été l’objet d’un contrôle de gendarmerie. Je ne sais pas ce qui a été reproché à leur chauffeur (je crois comprendre qu’il lui manquait un papier) , mais il a été flanqué en garde à vue. Les joueuses ont été accueillies pour la nuit à la maison des professeurs (ögrentmenevi) de Cukurca. Mais déjà qu’elles ne devaient pas avoir trop le moral, ça n’a pas du arranger les choses. Heureusement, le lendemain matin leur chauffeur était ressorti et pouvait les conduire à la maison …

Et je profite de mon blog pour relayer leur appel. L’équipe de footballeuses d’Hakkari aimerait bien faire un jumelage avec une équipe de footballeuses de France (ou d’ailleurs, de Suisse par exemple).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s