Pas de gaz lacrymogènes à Sivas pour le 19 ème anniversaire du massacre des Alévis de l’hôtel Madimak

L’année dernière, le gouverneur de Sivas avait interdit l’approche de l’hôtel Madimak aux manifestants venus commémorer le massacre  du 2 juillet 1993 . Ceux qui avaient voulu braver l’interdiction avaient été copieusement arrosés de gaz lacrymogènes. Les forces de l’ordre s’étaient montrées plus promptes à défendre l’accès à l’hôtel que 18 ans plus tôt. 37 personnes, toutes alévies hormis 2 assaillants,   venues pour le  festival alévi Pir Sultan Abdal  avaient péri dans l’incendie criminel de cet hôtel, devant lequel une foule haineuse s’était massée, condamnant à mort une partie de  ses occupants. Il y aura 51 survivants, dont le poète Aziz Nesin, traducteur du Salman Rushdie dont la présence à ce festival avait été le prétexte à cette explosion de haine  très peu spontanée.

 

Cette année encore 2000 policiers étaient envoyés en renfort dans la province en prévision de cette manifestation.  Mais cette fois la commémoration prenait un cours différent.

D’abord   pour la première fois,  une cérémonie officielle était organisée à Sivas.  Une délégation à laquelle participaient Ali Kolat le gouverneur de la province, Doğan Ürgüp  le maire (BBP – un petit parti de la mouvance extrême droite) et Yusuf Şahin le mufti de la ville ainsi que  le chef de la police  s’est donc  rendue à l’hôtel Madimak, transformé il y a peu en un centre de la science et de la culture. Le maire de la ville a appelé à ce que la lumière soit faite sur  les vrais investigateurs de ce massacre.

Les familles des victimes prenaient quant à elles la tête d’un autre cortège qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes venues de toute la Turquie à l’appel de la fédération alévie Bektashi.  Des dizaines d’associations représentatives de la société civile  y prenaient part, ainsi que des représentants de l’opposition politique. Les  députés  du CHP, dont le dirigeant Kemal Kiliçdaroglu  est lui-même alévi, étaient en nombre bien sûr,  comme Kamer Genç et Hüseyin Aygun députés de Dersim ou la chanteuse Sabahat Akkiraz, députée d’Istanbul, tous trois alévis ou encore Sezgin Tanrikulu, député d’Istanbul et ancien président du barreau de Diyarbakir. Une partie des députés du BDP assistaient à l’ouverture du procès de Silivri, le second grand procès dit du « KCK » à Istanbul. Mais  Selahattin Demirtas, le co-président du BDP était à Sivas où il a  établi un  parallèle entre le massacre des Alévis de l’hôtel Madimak et celui des 34  jeunes contrebandiers kurdes  d’Uludere, abattus par l’aviation turque en décembre dernier.

Idriss Naim Sahin, le ministre de l’intérieur aurait  de nouveau  donné l’ordre d’interdire au cortège de passer devant l’hôtel Madimak, rapporte Hürriyet Today’s, et un cordon de police bloquait à la rue où il se situe. Les affrontements  de l’été dernier, ou de mars, quand des manifestations de protestations avaient suivi l’annonce de la clôture du procès des responsables (enfin ceux reconnus par la justice) de la tuerie – risquaient bien de se reproduire.

Cette fois, heureusement les pourparlers entre organisateurs et le gouverneur ont abouti et le cortège a finalement été autorisé à passer devant l’hôtel dans lequel  seuls les parents des victimes étaient autorisés à pénétrer.  On imagine l’étrange message , si le gouverneur et le chef de la police avaient lancé les forces anti- émeutes contre le cortège conduit par les parents de ceux en hommage desquels  ils venaient de déposer des gerbes de fleurs, à l’endroit  même où il leur était interdit de se rendre, comme si c’était les Alévis qui avaient allumé l’incendie de l’hôtel !

D’autant que l’année prochaine, il est probable que le vingtième anniversaire du massacre de Madimak, le dernier après la série de massacres d’ Alévis de la fin des années 70, donnent lieu à de grandes mobilisations alévies, en Turquie et en Europe. La foule sera sans doute  encore plus nombreuse à se réunir le 2 juillet 2013 à Sivas.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s