Taksim occupé ! Occupy-gezi

Sans aller jusqu’à imaginer l’ampleur que prendrait la contestation devenue mouvement de contestation contre l’autoritarisme du gouvernement AKP,  j’avais quand même  prédit dans mon précédent billet, que les flots de gaz lacrymoges n’allaient pas intimider    les amoureux des derniers arbres du quartier de Taksim. Au contraire.

Maintenant ce sont les chaînes de TV du monde entier qui diffusent  les images des dizaines  de milliers de protestataires  venus rejoindre la poignée d’indignés qui occupent Gezipark depuis le 29 mai. Chaque jour ils sont  de plus en plus nombreux.  Ce serait plus de 40 000 indignés qui auraient traversé le pont du Bosphore à pied pour rejoindre la place Taksim.

Çarşı, le club de supporters de Besiktas dont je parlais aussi dans le précédent billet, sans surprise, s’est mobilisé

Une protestation qui fait même tâche d’huile dans le pays. Ankara et de nombreuses  villes de province sont  le théâtre de manifestations (10 000 manifestants sur le Kordon d’Izmir).

Des conseils pour  se prémunir contre les nuages de gaz de lacrymogènes circulent sur les réseaux sociaux. Le masque à gaz artisanal porté par la journaliste Ece Temelkuran est peut-être un peu plus efficace qu’un demi citron

 

Un mouvement de protestation  dont l’ampleur et la répression n’est pas sans rappeler quand même  le printemps arabe. Il y a  centaines de blessés, la plupart souffrant de troubles respiratoires. D’autres blessés par des bonbonnes de gaz lacrymogène, lancées à tirs tendus par les forces de l’ordre. . Taksim n’est sans doute pas tout à fait Tahrir, mais une touriste égyptienne de 34 ans est hospitalisée dans un état critique. Pas sûre que les manifestants de la célèbre place égyptienne ne trouvent pas là quelques correspondances…

Une violence qui fait chaud au coeur  de l’ancien grand ami syrien.

 

Atteints par des tirs ciblés aussi. Cette jolie femme brune  en robe rouge aspergée de gaz lacrymogène au Gezi Park  est devenue une icône. 

Parmi les centaines de  blessés, il y a Ahmet Sik, un journaliste qui vient de passer un an en prison, alors qu’il faisait une investigation sur les réseaux Fethullaci. Le livre qu’il écrivait a fait une première mondiale, en ayant été interdit alors ….qu’il n’était même pas achevé! (du coup sa version inachevée diffusée sur Internet est devenu un bestseller).  Difficile de croire que le tir l ‘ a atteint en plein visage par hasard…

 

Ni celui qui a atteint à l’épaule le député du BDP,   Sirri Surreyya Önder, élu de la circonscription à laquelle appartient Taksim. Ce député et artiste (musicien, cinéaste, acteur…), personnalité de gauche  ayant  passé plusieurs années dans les prisons d’Evren après le coup d’Etat de 1980,  et  dont la popularité dépasse largement l’électorat du parti kurde,  s’est mobilisé dès les premiers jours pour la défense de Gezipark.

 

Son  opposition à  la destruction des arbres par les bulldozers, a  contribué à populariser le mouvement. Des images fortes qui en rappellent d’autres…..

La violence de la répression et le  ras le bol d’une partie de la population excédée par les dérives autoritaires du chef de gouvernement AKP, Recep Tayyip, ainsi que  le mépris qu’il  affiche vis à vis de ceux qui ne l’ont ne pas élu (près de la moitié du pays, quand même) ont fait le reste.

11 ans de pouvoir ont fini par aveugler le pouvoir, qui a fini par se comporter en propriétaire du  pays. Or Taksim est le territoire  d’une certaine Istanbul qui n’est pas celle rêvée par Recep Tayyip Erdogan et qui n’a pas envie qu’on lui dicte la façon dont elle doit vivre.

Ni ce qu’elle doit penser et savoir .

ci dessous, un camion de NTV , une chaîne  proche de l’AKP (elles le sont toutes ou presque) , a été l’objet de la colère de manifestants. Yalan Haber peut se traduire par « mensonges infos »

D’autres images incroyables sur le site Occupy Gezi

 


 


3 commentaires sur “Taksim occupé ! Occupy-gezi

  1. L’histoire du parc c’est un peu la goutte d’eau qui a fait débordé le vase… Et c’est entièrement de la faute d’Erdogan, il a été trop gourmand.
    Tant mieux aussi, Gezi est devenu un vecteur de communication ultra puissant pour tous ceux qui luttent contre la restriction des libertes et la reconfiguration d’Istanbul à la sauce AKP. Merci Erdogan :))!
    Dorénavant, il avance sur un terrain miné.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s