Turquie : des slogans anti français se propagent sur Twitter.

Nous étions prévenus. Si le sénat français validait la décision de l’Assemblée nationale de pénaliser la négation du génocide arménien (le rwandais et les autres, on s’en fout, ce qui est plus pratique), ça chaufferait. Une cinquantaine de  sénateurs ont décidé de voter la loi – comme les députés, la plupart ont quand-même préféré déserter le navire ce jour là – et  ça chauffe donc avec la Turquie, même si Tayyip Erdogan est resté mesuré dans sa réprobation, ce qui n’est pas dans ses habitudes.

Et des slogans anti français se baladent sur les réseaux sociaux..

Sur son excellent site Erkan’s field diary , Erkan propose un échantillon de cette charmante imagerie anti française récolté sur Twitter. . En voici quelques morceaux choisis.

« Ici même les chiens sont admis…Mais pas les Français. »(cela m’étonnerait un peu que ce coiffeur soit raciste uniquement envers les Français….)

Tout le monde aura compris cette image, surtout les entreprises françaises. Sauf peut-être l’expression « Fransiz kalmak » qui pourrait se traduire par « être à l’ouest »…. Une petite revanche populaire datant de l’époque pas si lointaine où le français était la langue chouchou de l’élite en Turquie.

Son président Nicolas Sarkozy personnifie la France…Bon, il faut dire qu’il a tout fait pour ne pas être populaire en Turquie. Il est donc devenu l’image même du « méchant » dans le pays. Là il se fait qualifier de fasciste (le mot suivant, je passe) : « c’est ton père qui a fait un  génocide ».

Les génocides  sont en vogue pour les autres. Encore le génocide algérien, que les Français auraient commis .

« Sarko regarde le travail de ton grand-père ». Il doit encore s’agir d’un génocide, mais j’avoue que je ne saisis pas bien lequel.

D’autres images du même niveau intellectuel  et les liens vers les comptes Twitter sur le site d’Erkan.

Cela étant, ça m’étonnerait un peu que cette loi  soit la préoccupation principale de la population en Turquie. Même si certains esprits sont sûrement très échauffés.  Et cela me surprendrait encore plus que le bakal du quartier refuse de servir ses  clients habituels français..

J’en profite pour suggérer à nos élus la suppression des cours d’Histoire dans les écoles de la République. A quoi ça sert d’encombrer les cervelles de notre jeunesse en tentant de leur faire saisir la complexité de processus historiques ?  Ce serait plus rapide et moins compliqué de leur faire retenir quelques articles de loi, non?

En plus ça ferait faire des économies à l’Etat.

 

 

 

France -Turquie : ça barde ! (malgré tant de bonté)

 Et c’est reparti pour un tour. Les parlementaires français qui n’avaient rien de mieux à faire sans doute, ont voté une nouvelle fois la pénalisation de la négation du génocide arménien (enfin de tous ceux qu’ils ont reconnus comme tel, si on préfère être Tartufe. Mais pour le moment ils se sont arrêtés à celui là et à  l’holocauste, dont la négation est déjà pénalisée ! Les autres ne comptent pas). Enfin les députés  qui étaient présents.  En Turquie impossible d’ignorer qu’ils n’étaient que  38 à avoir voté la loi. Tous les journaux font la UNE avec une image de l’Assemblée presque vide.   Mais on comprend ceux qui avaient préféré partir en vacances.

Et évidemment, c’est la crise avec la Turquie. Plus que jamais la France y énerve tout le monde,  même les députés du BDP, qui ajoutent  que ce n’est pas ce qui doit empêcher  la Turquie de se pencher sur son histoire. Ça fait bien les affaires de  Sarkozy cette crise. La Turquie et l’immigration, c’est toujours bon pour tenter de racoler l’électorat tenté par Marine…Par contre, je ne suis pas sûre que ça va marcher cette fois.. Je ne suis pas plus certaine que ça lui assure le vote arménien , d’autant que les socialistes font aussi dans la surenchère . En tout cas, des Arméniennes (de Marseille ) que j’ai rencontrées dernièrement, ne pouvaient pas le voir. Et leur opinion n’a certainement pas changé depuis.

Mais la  France ne veut donner de leçons à personne, assure comme d’habitude notre président, qui s’offre le luxe de s’offusquer que la Turquie se mêle des décisions d’un pays souverain. Bon, la France a le droit, elle, de légiférer sur l’histoire de la Turquie, mais c’est parce que c’est le pays des Droits de l’Homme (tiens, ça l’intéresse tout à coup les Droits de l’homme ?  ) Heureusement, il n’a pas ajouté celui de Voltaire, les Turcs se chargent de nous le rappeler. Mais bref, c’est parce que nous sommes bons, que nous avons le droit d’être arrogants.

Au moins Nicolas Sarkozy et Recep Tayyip Erdogan ont ce point commun . Ils dirigent tous les deux  des pays bons. La Turquie est bonne elle aussi.   Tayyip Erdogan conseille à Sarkozy de  se pencher  sur l’ histoire du pays, il n’y verrait que » tolérance, secours et compassion. »

En attendant, ces deux pays si plein de bonté, terminent  l’année en  s’envoyant  des massacres respectifs en pleine figure. Enfin des génocides puisque  les massacres ne comptent vraiment que s’il y a  génocide.  La guerre d’indépendance algérienne et son lot de victimes est donc requalifiée en génocide algérien, par Recep Tayyip Erdogan qui accuse même  le père de notre président d’y avoir eu une part active, puisqu’il aurait fait un passage dans la légion étrangère en…. 1940 ! Bon, il n’a pas l’air d’être plus calé en histoire que Nicolas Sarkozy , Tayyip Erdogan qui  confond  apparemment guerre d’Algérie (1954 – 1962) et 2nd guerre mondiale.  Mais il sait être  entendu par certains en Algérie (et certainement ailleurs).  Enfin au moins, pendant qu’on s’envoie les massacres du passé dans la figure, on oublie un temps ceux qui ont lieu en  Syrie, en Égypte, en Irak … et même la note AAA.

Mais ajouter des tensions supplémentaires à toutes celles qui existent déjà, ils ont eu une sacrée bonne idée pour terminer l’année nos députés, drapés dans leur posture moraliste . Bien sûr ils  ont agi, cette fois encore, avec les meilleures intentions du monde, pour le bien de l’humanité …

… Et  après eux le déluge.